ANËN MAPU – PRÉSENTATION

De et avec Julien Cramillet & José Córdova
Avec le regard extérieur de Valérie Dubourg & Julie Mondor

Photo Anen Mapu

Résidence de création Les 2 Scènes, scène nationale de Besançon – Juin 2015

José Luis Córdova et Julien Cramillet sont tous deux issus du Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne. Leur rencontre s’est faite en 2011, attirés par leurs matières circassiennes que sont les cordes, et les aériens. Après plusieurs rencontres autour de leurs agrès, ils décident en 2013 de se lancer sur les chemins de la création. Premier projet d´écriture personnelle pour José, tout récemment sorti du CNAC, et un second pour Julien.

Tous deux habités par l’envie de se laisser porter par différents projets artistiques en tant qu’artistes interprètes,Illustration Anen Mapu Ordinaire Exception il leur importe tout autant de créer leurs propres formes, leurs propres univers, et de défendre leurs idées et idéaux.

La compagnie Ordinaire d´Exception, créée à l’initiative de Julien Cramillet en 2011, porte le projet dans une continuité de recherche autour des rencontres. Avant tout, partir d´une rencontre forte et généreuse, pour en développer et en sortir une envie de la communiquer, de la questionner, et s’en servir pour y faire germer et grandir un propos artistique avec force et passion.

Est-ce possible de vivre sans notre temps et d’en expérimenter une autre forme ?

Nous nous demandons quelle est notre conception du temps, du temps occidental, contraint à la linéarité, dans un cadre bien précis, formel et homogène. Être soumis à la pression du temps, en accélération constante, de son exactitude, d’avoir cette sensation que le temps nous file entre les doigts. Lutter, calculer son moment précis. « Dépêche-toi ! Je n´ai vraiment pas le temps ! »

« Accélération, efficacité, modernité… pouvoir, richesse et succès assurés !? »

Et dans d’autres cultures ?

Comment cette question du temps est-elle abordée ? Pourquoi est-il si difficile de traduire le mot ¨temps¨ dans une culture indigène ?

Illusatration Anen Mapu Ordinaire ExceptionDans certaines, le mot n’existe même plus. Ne sont-ils pas soumis au temps comme les autres, vivent-ils hors du temps ? Un seul et même cycle, le jour et la nuit. Un temps primitif en lien direct avec la nature et ses transformations. Un temps patient…

Les chamans, personnages emblématiques des cultures aborigènes et indigènes, voyagent au travers du temps, grâce à une conception et une vision de la temporalité non linéaire, circulaire, ou encore parallèle. Se transporter vers le passé pour chercher des réponses auprès des ancêtres, les rites, les cérémonies…

Le temps primitif, s´exprime au travers d´un espace avec un modèle culturel et naturel, un monde rural. Les effets de la nature sur l´Homme, vivre et travailler du lever du soleil à son coucher, et utiliser la nuit comme un espace de repos, et de rêves.

« La perception du temps n´est pas intrinsèque à l´intérieur de la nature, mais une création de l´Homme, pour nos propos particuliers » Leach, 1979

Le temps, une chaîne d’événements.

Plus que un temps, il y aurait plusieurs temps. Grâce à l’espace, un temps peut exister, les événements passés créent le temps passé. Le quotidien nous parle du temps, de ses actions au jour le jour, une seconde traduite comme un baiser, neuf mois représentant la conception d’un enfant, dix minutes un coucher de soleil. Ressentir le temps non comme une valeur numéraire, mais comme un hasard, un instant opportun et vivant.

Nous partons à la recherche du temps à l´intérieur de notre temps. Voir les transformations de nos corps fragiles et présents, dans notre intimité, nos actions au jour le jour. Deux hommes, un moment de flottement, de suspension, un voyage.

Bandeau3-ProjetL’univers sonore et musical surgit des corps, emporté par différents rites et chants indigènes, ainsi que par l’univers musical de Julie Mondor. La voix, les mouvements, les mots, amplifiés et distordus, contribuent à en faire un espace de temps indéfini, infini.

Un travail spécifique est effectué autour d’une table, cet espace de vie, de convivialité, de partage, un moment privilégié. Que se passe-t-il si cette table se met à flotter ? Les intentions deviennent alors mouvantes, intangibles. Ces temps se mettent donc à se transformer.

Nos personnalités se manifestent en discussion avec les différentes cordes, corde volante, corde lisse, libre à chacun de partir à la recherche de son temps qui se transforme, nous transforme, qui s’échappe, s’inverse, se perd…

« Nous voulions parler du temps, mais c’est lui qui parlera de nous »

Distribution

De et avec Julien Cramillet et José Córdova
Regard extérieur : Valérie Dubourg
Aide à la recherche et création musicale : Julie Mondor
Créateur lumière : Kévin Briard

Bandeau2-Projet